Archives par étiquette : Indonésie

Retour du marché

Indonésie, femme à bicyclette dans les rues du quartier Kota Gede sur l'île de JavaIle de Java en Indonésie.
Fin d’après-midi dans une rue de Kota Gede, ancien quartier de Yogyakarta (ou Jogjakarta).
La lumière rasante met en relief les murs quelque peu décrépis… L’âge d’or est révolu pour la première capitale du royaume de Mataram, fondée en 1575. Kota Gede, qui signifie « grande ville » en javanais a perdu de sa splendeur.

Fin de journée pour cette femme à vélo, sans doute de retour du marché. Elle se dirige droit vers le soleil couchant. Vite ! Avant que la nuit ne tombe !

L’Indonésie étant assez proche de l’équateur, le soleil passe rapidement sous l’horizon. Pas de coucher et de lever de soleil interminables. Après une belle lumière oranger intense, c’est l’arrivée rapide de la nuit.

A cette latitude, les jours et les nuits durent à peu près douze heures.
Toute l’année, le soleil se lève vers 6h00 du matin, et se couche vers 18h00. Douze heures de jour et douze heures de nuit, et les variations sont légères au cours de l’année.

Au bout du chemin

Chemin_palmier_indonesieAu bout du chemin : un palmier, seul et fier.

Mais le palmier était-il vraiment le point d’arrivée, ou le chemin se poursuivait-il plus loin vers une destination inconnue ?

A vous spectateur d’imaginer la suite ou la fin du tracé de ce chemin…

Cette photo a été prise à Ubud, en Indonésie, sur l’île de Bali.
Ce chemin serpentait sur une colline au-dessus des rizières.
On pourrait presque jouer à la marelle en sautant de case en case.

 

 

Le coiffeur

CoiffeurLors d’une balade nocturne dans une ville indonésienne, j’étais passée devant la devanture de ce salon de coiffure. Le coiffeur en action, le client bien sage, les « guirlandes » de portraits derrière la vitre, les cadres dans le cadre… tout cela m’avait poussée à déclencher.

You are fat

You are fatQuartier de Kraton dans la ville de Jogjakarta (ou Yogyakarta) en Indonésie sur l’île de Java.

Dans ce quartier se trouve le Taman Sari, un palais d’agrément pour les sultans, construit au milieu du XIIIe siècle. A côté de la résidence, un espace renferme des bassins ainsi qu’une mosquée souterraine. L’architecture particulière de cette mosquée, faite de nombreuses galeries servait sans doute à un culte.

Ce lieu est aujourd’hui très visité par les touristes mais aussi par les Indonésiens. Les jeunes de la ville s’y retrouvent également.

Postée à la sortie d’un des nombreux passages, j’ai tenté de photographier ces jeunes qui semblent vraiment apprécier cet endroit.

« You are fat ». Qui ? Moi ?

 

Attention, mares brûlantes.

Volcan Perahu

Volcan Tangkuban Perahu sur l’île de Java en Indonésie. Sa dernière éruption remonte à 1969.
Ce volcan situé à 2076 m d’altitude comporte un immense cratère (le Kawah Ratu), accompagné de plusieurs cratères secondaires.
La photo a été prise dans l’un de ceux-là, le Kawah Domas, un cratère criblé de mares de boue en ébullition d’où émanent des vapeurs sulfureuses. Attention où vous mettez les pieds !

Air toxique, boue brûlante… une expérience visuelle et olfactive dans une ambiance de début ou de fin du monde.

Dans la chaleur de la fabrique de gongs

Fabrique de gongs

Quelle fournaise !

Voici un forgeron en plein travail dans une fabrique de gongs, à Bogor en Indonésie. Le plateau en bronze est régulièrement remis sur les braises puis martelé jusqu’à obtenir la forme définitive. Dans cet atelier, les ouvriers travaillent encore de manière artisanale dans une chaleur épouvantable. Combien de litres de sueur versés lors de ce travail éprouvant ?

Même sans faire une pose très longue avec l’appareil photo (ici, un 1/8ème de seconde à main levée), les gerbes d’étincelles ont formé sur l’image un beau panache incandescent.

Les gongs sont des instruments à percussion utilisés dans la musique traditionnelle indonésienne dans un ensemble appelé gamelan. Après avoir résonné sous les coups de marteau des forgerons, les gongs résonneront bientôt en rythme sous les coups de mailloches des musiciens.

 

Le dormeur-amuseur

La sieste

Marché de Jogjakarta en Indonésie.

Malgré l’ambiance animée, un homme fait une petite sieste, sous l’oeil amusé de sa voisine.
Celui-ci est conducteur de becak, un cyclo-pousse à trois roues. Il fait un travail plutôt harassant. Transporter des personnes à l’autre bout de la ville en pédalant sous un soleil de plomb, pour quelques pièces, n’est pas facile.

Il a droit à un repos mérité.
Mais garder ce bras en l’air n’est-ce pas aussi fatigant ?